Sliven, Bulgarie

23

Grâce à une histoire riche et à un fort développement économique et culturel, Sliven fait partie des principales villes bulgares.
La ville « des Roches Bleues » a été parmi les villes pionnières à instaurer la Renaissance Bulgare à l’intérieur des frontières de L’Empire Ottoman, au XIXe siècle. L’emplacement actuel de la ville, est habité depuis des milliers d’années par des cultures qui ont laissé leurs traces matérielles et spirituelles.
Les ruines d’une forteresse au-dessus de la ville sollicite notre imagination et prouvent que la vie s’est développé dans ce berceau depuis la culture des Thraces, (peuple ido-européen) en passant par l’Antiquité et le Moyen-Age. Une inscription sur une statue désigne le nom de la forteresse comme étant « Tuida ». Dans la littérature historique la ville est mentionnée sous le nom d’Istiliphounos (Al Idrisi- XII s.), Islimie (Evliya Chelebi). D’autres voyageurs appartenant à des époques différentes admirent la beauté de Sliven dans leurs récits.

Du XVIIe au XIXe siècle, la Bulgarie connaît de nombreuses invasions (Barbares, Huns, Goths) et d’influences (Traces, Helléniques, Romaines). Ce n’est qu’au Xe siècle que la nationalité Bulgare naît et que le langue bulgare s’impose. Le christianisme devient religion officielle. L’aire industriel bulgare débute avec l’inauguration à Sliven de la première usine de textile en 1834 par Dobri Zhelyazkov, ce qui permettera le développement de Sliven.

L’industrie et les autres facteurs sociaux et économiques ont multiplié par 5 la population lors du dernier siècle. Aujourd’hui Sliven est une municipalité de 106 000 habitants, elle est la 9 ème ville nationale.

La vie culturelle est très animé à Sliven, elle reste en harmonie avec l’esprit entrepreneur et le progressisme bulgare. Aujourd’hui, des théâtres, des troupes d’acteurs pour enfants et adultes, l’orchestre symphonique, l’opéra, animent la vie à Sliven. La galerie d’art de la ville conserve l’une des collections les plus riches après celles de la capitale. Le musée historique conserve et enrichit la mémoire de la ville avec les vestiges de quelques sites d’une importance locale et nationale. La région de Sliven, à l’Est de la Bulgarie est une région « bénie des dieux ». Cette ville est un centre permanent de découverte de la culture européenne et de l’esprit national bulgare.

De nombreux sites et espaces touristiques sont à découvrir comme les thermes et le parc naturel « Les Roches Bleues », qui s’étend sur environ 7000 hectares et occupe la troisième place à l’échelle nationale en terme de superficie.