Musées Résilients Inondations

Portée par l’Alliance de Villes Euro-méditerranéennes de Culture et l’Institut de Prévention et de Gestion des Risques urbains, l’étude Musées Résilients Inondations a été initiée en octobre 2016 grâce au soutien du Ministère français de la Transition Écologique et Solidaire, du Ministère des Affaires Étrangères et du Ministère de la Culture.

Cette action se déroule en trois étapes :

1) La première phase du projet a permis d’évaluer l’exposition et les fragilités des musées français de l’arc méditerranéen disposant de l’appellation « Musées de France » situés en zone inondable et leurs réponses, en terme d’adaptation et de préparation, pour assurer la préservation des biens culturels qu’ils abritent.
À partir de la richesse des échanges engagés, des retours d’expérience recueillis et de l’analyse de l’importante documentation nationale et internationale existante sur le sujet, il a été possible d’élaborer une démarche méthodologique pour aider les établissements muséaux dans la réalisation, l’amélioration ou l’actualisation de leurs plans de sauvegarde des biens culturels face aux risques inondation.

Pour télécharger le Guide d’accompagnement à l’élaboration, la mise à jour et la mise en œuvre des Plans de Sauvegarde des Biens Culturels – Risque Inondation cliquer ici.

2) Dans le cadre de la deuxième étape du projet, le réseau AVEC et l’IPGR ont accompagné le Musée de la Camargue dans l’élaboration de son Plan de Sauvegarde des Biens Culturels (PSBC). Ce plan a été testé, en mai 2018, lors d’un exercice de simulation qui a été l’occasion de resserrer les liens entre les différents acteurs du territoire qui sont ou qui pourraient être impliqués dans les opérations de sauvegarde des biens culturels des musées de la région.
Parallèlement, le réseau AVEC et l’IPGR ont organisé le Colloque international Musées Résilients Inondations au Musée départemental Arles antique le 20 juin 2018. L’objectif étant de croiser les regards d’experts pour contribuer à faire avancer la réflexion sur la problématique de la protection du patrimoine culturel face aux risques naturels.

3) Enfin, la troisième étape, qui devrait être réalisée en 2018-2019, prévoit l’élaboration d’une maquette 3D d’un musée type afin de visualiser, à des fins pédagogiques, les effets des différents types d’inondation sur les collections, mais aussi d’accéder à différents outils numériques permettant d’élaborer un plan de sauvegarde.

Avec le soutien de :

ministere-ecologie-grand

.