Nis, Serbie

Nis

Niš est l’une des villes les plus anciennes des Balkans, la troisième plus importante de Serbie et la capitale du district de Nišava (Nichava) avec environ 250.000 habitants. Elle est située dans le sud de la Serbie, au carrefour des routes européennes et des Balkans les plus importantes, reliant l’Europe au Moyen-Orient. Ici, la route principale se dirige vers le Sud par la vallée de la Morava et du Vardar (vers Thessalonique et Athènes), tandis que la route Est, autrefois connue comme la Via Militaris ou le chemin de Constantinople, traverse la vallée de Nišava et de la Marica vers Sofia, Istanbul et le Moyen-Orient.

La région de Niš est habitée depuis le néolithique et le début de l’âge du bronze. Les Celtes, qui ont vécu ici en période préromaine, ont nommé la ville Naissus (Ville des Nymphes). A l’époque romaine, Niš était un bastion militaire puissant dans lequel l’un des plus grands empereurs romains, Flavius ​​Valerius Constantinus, plus connu sous le nom de Constantin le Grand, est né en 274. La ville est devenue un important centre économique, administratif et militaire sous son règne.

Stefan Nemanja, le Grand Prince de Serbie, s’empara de la ville de Niš en 1183. Après sa rencontre avec l’empereur allemand Frédéric Barberousse en 1189, il décida de former une alliance contre l’Empire Byzantin. Les Turcs prirent Niš en 1386. Après sa libération en 1878, Niš a commencé son développement moderne et est devenue le centre du gouvernement serbe et le siège de l’Assemblée nationale de Serbie en 1914.

Les attraits culturels et historiques les plus importants de Niš sont : Médiana – un grand domaine romain du IVème siècle ; la Forteresse de Niš – la forteresse turque la mieux conservée dans les Balkans centraux, construite en 1723 et contenant les restes de Naissus romain ; la Tour des Crânes (Ćele Kula) ; Čegar (Tchégar), où un monument se dresse sur le site de la bataille entre les Serbes et les Turcs ; le Monument aux libérateurs de Niš – érigé en 1937 en mémoire de la lutte pour la libération de Niš ; le Camp Croix-Rouge – un camp de concentration nazi, et le parc mémorial Bubanj – en Serbie, l’un des plus grands sites d’exécution de la Seconde Guerre Mondiale.

Les lieux à visiter dans les alentours de Niš comprennent les Gorges de Sićevo – une beauté naturelle protégée de 16 km de long présentant des plantes et des animaux rares ; les Gorges de Jelašnica – une réserve naturelle exceptionnelle de 2 km avec des cascades ; le centre de vacances Bojanine Vode avec des installations de sports d’hiver et la grotte de Cerje, longue de 4 km, avec des chambres spacieuses magnifiquement décorées dans des formations de caverne.