Chartres, France

Chartres est la préfecture du département d’Eure-et-Loir (région Centre-Val de Loire) et compte 39 122 habitants. Située en bordure sud-ouest de l’île de France, Chartres se trouve au cœur d’un plateau agricole, la Beauce.

La ville a très tôt pesé dans l’histoire de France et a vu passer beaucoup de grands hommes, d’Henri IV, roi de France couronné à Chartres à Jean Moulin, premier résistant de France lors de la Seconde Guerre Mondiale. Occupée dès le Paléolithique, la ville devient la capitale de la tribu gauloise des Carnutes d’où elle tirera son nom. Puis, romanisée et baptisée Autricum, elle sera une ville importante, siège d’un évêché dès la fin du IVème siècle. Plus tard, lors des grandes invasions normandes (en 858 et 911), la ville et la cathédrale, saccagées par les Normands, revivent grâce au don fait en 876 par Charles le Chauve, d’une relique dite le voile de la Vierge. La ville acquiert alors rapidement un rôle de capitale religieuse, politique et militaire. Vers l’an Mil, au temps de l’évêque Fulbert, Chartres devient un foyer de formation intellectuelle et spirituelle. En 1328, le pays chartrain, qui avait été longtemps dans la mouvance des puissants comtes de Blois et de Champagne, entre dans le domaine royal. La ville, place militaire, est également au cœur des guerres : d’abord celle de Cent Ans, puis les guerres de Religion. A la fin du XVIIème siècle, Chartres cesse de jouer son rôle de place forte, et les remparts sont remaniés afin de contribuer à l’embellissement de la ville. La mutation conduisant à la ville d’aujourd’hui ne s’opère qu’au milieu du XXème siècle, après que la ville ait effacée les plaies des deux guerres mondiales, sous l’impulsion d’une grande transformation économique et sociale.

De nombreux éléments patrimoniaux témoignent encore de ce riche passé historique, comme la Cathédrale Notre-Dame de Chartres qui a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO dès 1979. À l’intérieur des remparts de la ville, il est possible de découvrir de nombreuses maisons du XVème siècle, la Collégiale Saint-André, l’église Saint-Aignan et l’église-abbatiale de Saint-Pierre. Hors les murs, au bord de l’Eure, se trouvent l’église-abbatiale de Saint-Martin-au-Val et ses bâtiments conventuels, premier lieu de culte chrétien construit au milieu du plus grand sanctuaire romain connu à ce jour. Chartres possède également un remarquable patrimoine naturel, celui des bords de l’Eure, mis en valeur à travers le Plan Vert depuis 15 ans.

De nos jours, cette ville bien ancrée dans la modernité, valorise son héritage par le biais de l’événement Chartres en lumières, durant lequel 20 sites sont mis en scène sur près de 200 soirées par an (d’avril à octobre). Par ailleurs, Chartres accueille le siège de la « Cosmetic Valley », pôle de compétitivité de la beauté et du bien-être. Chartres est ainsi devenue, en l’espace de quelques décennies, la capitale de la Lumière et du Parfum.